Ethologie Meuse française

 

Compte rendu d'un week-end en Meuse française pour la formation en éthologie (Natagora)

28 et 29 mai 2011

 

Week-end Etho en Meuse française - mai 2011 

Le paysage se décline en une succession de vallées et de coteaux calcaires.

 

Les crues de la Meuse inondent périodiquement les prairies naturelles fauchées ou pâturées. Les pelouses abritent une flore remarquable où orchidées, Mélampyres des champs, Reines des prés et Panicauts champêtres s’épanouissent.

 

Ce week-end était l’occasion d’observer des rapaces dont plusieurs milans (Milan noir, Milan royal), des parades de Faucons hobereau, quelques buses dont une très claire qui avait des airs de ressemblance de Buzard des roseaux, voir d’Aigle botté !

 

Phragmites des joncs, Rousserolles effarvattes et Bruants des roseaux chantaient à tue-tête sur les rivages bordés de roselières.

 

Notons au passage le Coucou gris que nous avons entendu et ensuite vu perché sur un arbre, à moins de cent mètres.

 

Des observations entomologiques étaient également au rendez-vous : Libellule déprimée, Demi-deuil, Grande tortue et Agrion bleu céleste se  laissaient longuement admirer tandis que les Dectiques verrucivores sautaient dans les pelouses calcaire - cette espèce de sauterelle très rare en Belgique ne fréquente que les bases militaires - cela méritait d’être souligné.

 

Pour voir le contenu de l'album, cliquez sur l'image ci-contre, à gauche ou sur ce lien (fichier pdf de 16 Mb mis à jour le 15 juin 2011).

 

 

Photos liées à cet article: